Réunion de la commission des affaires parlementaires de l’Assemblée parlementaire de la francophonie

Consulté 5422 fois
Réunion de la commission des affaires parlementaires de  l’Assemblée parlementaire de la francophonie

Mmes Tepuaraurii TERIITAHI, Moihara TUPANA, Sylviane TEROOATEA et Vaitea LEGAYIC, membres de la section Polynésie française de l’APF, accompagnées de Mme Jeanne SANTINI, secrétaire administrative de la section, ont participé le mercredi 27 janvier 2021 à 3 h 30, en visioconférence, à la réunion de la commission des affaires parlementaires de l’APF présidée par M. Joël GODIN, membre de la section Canada.

La commission des affaires parlementaires a pour fonction d’examiner les questions parlementaires d’intérêt commun, les orientations générales de la coopération interparlementaire, les questions juridiques dans l’espace francophone, les droits et libertés et le développement de la démocratie.

À l’occasion de cette réunion, la cinquantaine de parlementaires participante a examiné trois projets de rapport portant sur « l’ouverture des Parlements pour un rapprochement des Institutions et des populations », « l’utilisation de la géolocalisation en période de pandémie » et « l’organisation des Parlements en période de pandémie ».

Dans le cadre de l’examen du rapport relatif à l’ouverture des Parlements pour un rapprochement des Institutions et des populations, Mme Tepuaraurii TERIITAHI a rappelé que la section Polynésie française fait partie des 9 sections membres ayant contribué à sa rédaction en répondant à une consultation. Cette consultation consistait en un questionnaire s’articulant autour de quatre champs d’action : l’accessibilité parlementaire, la participation de la société civile au processus législatif, l’éthique et la transparence et la revalorisation de la fonction de député. Par ailleurs, l’élue polynésienne a présenté à ses homologues l’exemple de la « Nuit du droit » organisée en 2018 à l’assemblée de la Polynésie française. Cet événement avait permis de porter à la connaissance du public, le processus législatif, de manière originale, ludique et pédagogique, ce qui avait suscité un véritable engouement auprès de la population.

Les parlementaires ont également étudié un rapport portant sur l’organisation des Parlements en période de pandémie, document qui a fait l’objet d’une consultation par questionnaire à laquelle la section Polynésie française a aussi répondu.  

En outre, deux projets de convention de coopération de l’APF avec le réseau francophone d’éthique et de déontologie parlementaires et avec la Chaire de recherche en études parlementaires de l’Université du Luxembourg ont été approuvés par les élus.

Enfin, les membres de la commission ont échangé sur la thématique des enfants sans identité, objet d’une question qui sera adressée par la commission des affaires parlementaires à la Secrétaire générale de la Francophonie.

1 PHOTO