Les vœux du Président de l’assemblée de la Polynésie française

Consulté 292 fois
Les vœux du Président de l’assemblée de la Polynésie française

Mes chers amis,

L’année 2021 aura profondément marqué chacun d’entre nous. Les blessures infligées par la pandémie mettront du temps à cicatriser. Mes premières pensées sont d’abord tournées vers celles et ceux qui ont été arrachés à notre existence. Je pense avec émotion et compassion à leurs familles et à leurs proches, accablés par ces départs précipités et douloureux.

Nous avons, au cours des 12 derniers mois, tant affronté et tant vécu ensemble. Ensemble nous avons douté, avant de décider puis de nous adapter. Ensemble nous devons demeurer.

Certains sujets ont pu nous diviser ou nous opposer les uns aux autres. J’ai été frappé par notre attachement profond à nos libertés individuelles. Votre assemblée a été sensible et attentive aux incompréhensions et aux réactions indignées des minorités face aux décisions difficiles et courageuses prises par le Président Edouard FRITCH et son gouvernement, avec le soutien de la majorité, pour préserver le bien commun et l’intérêt collectif.

Au terme d’une année particulièrement éprouvante, il est temps qu’enfin nous nous réconcilions. Sans renoncer à nos convictions et sans gommer nos différences ou nos divergences, j’en appelle à l’unité de notre société et de nos institutions, à l’unité de nos entreprises et de nos partenaires sociaux ; je souhaite l’unité de nos paroisses et de nos communautés, l’unité au sein de nos familles et de nos foyers.

Tout au long de cette crise, notre assemblée a affiché une unité exemplaire en votant, au-delà des clivages partisans et des appartenances politiques, la grande majorité de ses textes à l’unanimité.

Il y a quelques semaines, le budget du pays a été adopté à une très forte majorité. Il s’agit d’un budget solidaire, tourné vers la croissance et la modernité. Il nourrit l’ambitieux projet, porté par notre gouvernement, de la relance de notre économie.

Plus récemment, une réforme fiscale d’envergure a été adoptée elle aussi et permettra le sauvetage de notre système de protection sociale généralisée.

Plus que jamais, nous aurons besoin de vous, de votre confiance et de votre résilience, pour bâtir et toujours regarder vers l’avenir.    

Je vous souhaite, chers amis, chères familles de Polynésie, mes vœux les plus enthousiastes et les plus chaleureux. Bonne et heureuse année 2022 à chacun d’entre vous. Que Dieu vous bénisse et qu’il bénisse notre beau pays.