L’assemblée de la Polynésie française officiellement membre de l’Assemblée parlementaire de la francophonie

Consulté 838 fois
L’assemblée de la Polynésie française officiellement membre de l’Assemblée parlementaire de la francophonie

L’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF) a ouvert aujourd’hui à Abidjan sa 45ème session plénière. Parmi les points inscrits à l’ordre du jour figurait notamment l’adhésion de l’assemblée de la Polynésie française à l’APF. Avant de soumettre cette adhésion aux suffrages des membres de l’assemblée, M. Jacques KRABAL est revenu sur la genèse de ce projet d’adhésion et sur toutes les étapes qui ont précédé sa présentation à la 45ème session de l’APF.

C’est à l’unanimité des membres formant les 87 sections de l’assemblée parlementaire de la francophonie que l’adhésion de la troisième institution polynésienne a été adoptée. À l’issue de ce vote historique et de ce moment riche en émotion, le président Gaston TONG SANG s’est rendu à la Tribune afin de prononcer un discours de remerciements fort apprécié par plus de 400 auditeurs présents dans le grand auditorium de l’hôtel Ivoire.

Au cours de cette allocution, le président de l’assemblée de la Polynésie française a salué le cap historique franchi par l’assemblée de la Polynésie française qui, grâce au soutien et aux suffrages des membres de l’APF, aura désormais la chance et l’immense honneur d’intégrer cette honorable communauté de parlementaires et de siéger aux côtés des parlements francophones de ce monde, dans un esprit de partage, de fraternité, de tolérance, de progrès et de paix.

Il a également rappelé que, plusieurs mois avant cette adhésion officielle, l’assemblée de la Polynésie française s’est organisée afin de créer la section « Polynésie française » appelée à siéger aux côtés de nos frères francophones de la Nouvelle-Calédonie, du Vanuatu, du Cambodge, du Vietnam et du Laos regroupés au sein de la section régionale Asie-Pacifique. Comme il l’a déclaré à la Tribune, cette section est en ordre de marche et prête à assumer pleinement et de manière active et participative le rôle que l’APF a bien voulu lui confier.

Le président TONG SANG a souligné le fait que cette désormais appartenance à l’APF était la consécration de plusieurs mois de travail et d’implication, des équipes administratives de l’institution notamment, mais aussi des élus de  Taraho’i qui tireront de nombreux bénéfices de cette adhésion, notamment en matière de formation et d’échanges interparlementaires.

À l’issue des travaux de ce jour, M. Gaston TONG SANG a rencontré M. François PARADIS, Président sortant de l’APF et président du parlement du Québec, mais également M. Amadou SOUMAHORO, président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire et nouveau président de l’APF.

Cette adhésion à l’APF fait de la Polynésie française le 88ème pays membre de cette institution créée en 1967.

La séance plénière se poursuivra demain avec le vote des résolutions préalablement étudiées en commissions permanentes. Le président de l’assemblée, en sa qualité de président de la section « Polynésie française », prendra part, pour la première fois de l’histoire de l’assemblée de la Polynésie, aux votes qui interviendront lors de cette deuxième journée de séance plénière.

 

Allocution de M. Gaston TONG SANG, président de l'assemblée de la Polynésie française, à l'occasion de la 45e session de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie

Document Acrobat

12 PHOTOS