Tuariki TEAI et Tinalei MAHUTA s’engagent pour la francophonie au CESE

Consulté 495 fois
Tuariki TEAI et Tinalei MAHUTA s’engagent pour la francophonie au CESE

Dans le cadre des actions de promotion et de valorisation de la francophonie proposées par l’assemblée de la Polynésie française à l’occasion de la journée de la francophonie, célébrée le 20 mars, deux jeunes polynésiens ont participé à la conférence numérique « La Francophonie dans tous ses états au CESE s’engage avec les jeunes ». Cet événement, organisé par le CESE, sous le haut patronage de l’Organisation Internationale de la Francophonie et de la Commission nationale française pour l’UNESCO, en collaboration avec l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF) et de nombreux autres partenaires institutionnels, s’est tenu en présentiel et en visioconférence le jeudi 18 mars 2021 de 14 h à 17h, heures de Paris.

À cette occasion, l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF), dont fait partie l’Assemblée de la Polynésie française depuis 2019, a offert l’opportunité à deux jeunes polynésiens de la représenter en intervenant et en s’engageant pour la promotion de la langue française et de la culture francophone au travers de deux actions.

Une vidéo de Tuariki TEAI, un jeune garçon de 11 ans, qui étudie le 'Orero (art oratoire traditionnel polynésien) depuis 4 ans au Conservatoire artistique de la Polynésie française, déclamant la fable de Jean de la Fontaine Le corbeau et le renard, a ainsi été diffusée lors de cette conférence numérique, à la suite de l’intervention du secrétaire général parlementaire de la francophonie et député de l’Aisne Jacques KRABAL, sur le thème du 400e anniversaire de la naissance de Jean de La Fontaine. Cette vidéo a été réalisée avec le concours du Conservatoire artistique de la Polynésie française et de son professeur d’art oratoire M. John MAIRAI. (Voir la vidéo de Tuariki TEAI ci-dessous)

Tinalei MAHUTA, âgée de 14 ans, élève de 1ère européenne et chanteuse populaire, demi-finaliste du concours « La France a un incroyable talent », édition 2019, a quant à elle été désignée, sur proposition du président de l’assemblée de la Polynésie française, pour rejoindre le projet expérimental du réseau des « jeunes ambassadrices et ambassadeurs de la francophonie en France » dont la définition du rôle et des missions était à l’ordre du jour de l’Agora proposé lors de cet événement. Afin de concrétiser la création de cette communauté de jeunes ambassadeurs de la francophonie, il a notamment été proposé que soit organisé prochainement un forum numérique qui permettra aux 22 jeunes ambassadeurs d’échanger dans l’objectif de créer « la charte du jeune ambassadeur de la francophonie en France ». (Voir une vidéo de Tinalei MAHUTA ci-dessous)

La conférence numérique dans son intégralité peut être visionnée ci-dessous.

4 PHOTOS
3 VIDEOS