Réunion de la commission politique de l'Assemblée parlementaire de la francophonie

Consulté 5439 fois
Réunion de la commission politique de  l'Assemblée parlementaire de la francophonie

Mmes Sylvana PUHETINI, Moihara TUPANA, Sylviane TEROOATEA et Vaitea LEGAYIC, membres de la section polynésienne de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF), accompagnées de Mme Jeanne SANTINI, secrétaire administrative de la section, ont participé le mardi 26 janvier 2021 à 3 h 30 (14 h 30, heure de Paris), en visioconférence, à la réunion de la commission politique de l’APF présidée par M. Christophe-André FRASSA, Sénateur, Vice-président de la commission des lois au Sénat et membre de la commission des affaires européennes.

La commission politique examine les questions politiques et l’État de droit dans le monde francophone, les rapports avec les institutions de la Francophonie, les orientations générales de l’Assemblée ainsi que les questions juridiques relatives au règlement et à ses dispositions d’application.

Plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette réunion qui a vu la participation de plus d’une soixantaine de parlementaires.

Les élus ont ainsi examiné 3 projets de rapport portant sur l’examen des situations politiques dans l’espace francophone, la liberté de presse dans l’espace francophone et l’impact du développement de l’intelligence artificielle sur les droits humains, la démocratie et l’État de droit. Dans le cadre de la rédaction du rapport sur la liberté de la presse dans l’espace francophone, la section Polynésie française a apporté sa contribution en répondant à un questionnaire s’articulant autour de 3 sujets principaux : la situation des médias et des journalistes, le cadre règlementaire, la liberté de la presse et la covid-19.

Un projet de partenariat entre le Comité interparlementaire G5 Sahel (CIP G5 Sahel) et l’APF a également été approuvé par les participants.

Les parlementaires ont également échangé sur des questions d’ordre réglementaire concernant notamment deux demandes d’adhésion à l’APF émanant de l’Union interparlementaire et de l’Assemblée territoriale de Wallis-et-Futuna.

Sur ce dernier point, Mme Sylvana PUHETINI a indiqué que l’assemblée de la Polynésie française apportait son plein soutien à la demande d’adhésion de l’Assemblée de Wallis-et-Futuna. Cette nouvelle adhésion permettrait ainsi à l’APF de compter en son sein les trois seules collectivités francophones du Pacifique favorisant davantage le rayonnement des valeurs de la francophonie dans la région Asie Pacifique.

2 PHOTOS