Accueil de cinq « Jeunes cadres Polynésiens » à l’assemblée

Consulté 871 fois
Accueil de cinq « Jeunes cadres Polynésiens » à l’assemblée

Le président Gaston TONG SANG a reçu mardi 14 décembre 2021, à l’occasion d’une cérémonie d’accueil organisée à l’assemblée de la Polynésie française, les 5 étudiants sélectionnés afin de bénéficier du dispositif « Jeunes cadres polynésiens – Te u’i hou no ananahi ». Le président était accompagné lors de cette cérémonie de Mme Teura IRITI et M. Charles FONG LOI, tuteurs de stage et présidents de commissions législatives de l’assemblée, du secrétaire général et de chefs de service de l’institution.   

Le dispositif « Jeunes cadres polynésiens – Te u’i hou no ‘ananahi », créé initialement en 2014 et reconduit par délibération n° 2021-73 APF du 24 juin 2021, a pour objet de participer, en termes concrets et opérationnels, à l’action d’océanisation des futurs cadres appelés à œuvrer, dans un proche avenir, dans les domaines stratégiques des secteurs public et privé du Pays.

En réponse à un appel à candidatures lancé sur le site internet de l’assemblée et dans les établissements d’enseignement supérieur du Pays le 11 octobre dernier, 38 candidatures ont été reçues et analysées par un jury composé du Président de l’assemblée, de membres du bureau de l’assemblée issus des trois groupes politiques représentés au sein de l’institution, du secrétaire général et du chef du service administratif et financier de l’assemblée.

Après délibération du jury, ce sont ainsi trois étudiants de l’Université de la Polynésie française, Mlle Hereiti LENOIR, M. Hanania TAURUA et M. Tevahitua BORDES, et deux de l’Institut Supérieur de l’Enseignement Privé de Polynésie française, Mlle Marania JAUNEAU-SCHIFFNER et Mlle Vaea AH SIN qui ont été sélectionnés. Ces derniers ont débuté leur stage ce lundi 13 décembre 2021 et évolueront au sein des commissions législatives et des services administratifs de l’assemblée 6 mois durant.  

Mettant en pratique les outils théoriques et méthodologiques acquis au cours de leur cursus universitaire, ils aborderont avec leurs tuteurs de stage, les présidents des commissions législatives Mme Minarii GALENON, Mme Virginie BRUANT, M. Antonio PEREZ, Mme Teura IRITI et M. Antonio PEREZ, divers thèmes tels que la violence scolaire, les conditions de prise en charge de l’endométriose en Polynésie française, les moyens et les modes de communication institutionnelle d’un président de commission législative, l’analyse de l’évolution du prix de l’électricité ou encore la perception du rāhui au sein des populations concernées..

Ces étudiants bénéficieront d’une gratification forfaitaire de 80 000 F CFP brut payable à chaque fin de mois, prélevée, à l’initiative du président de l’assemblée, sur les fonds destinés au paiement du personnel de son cabinet. En cette période économiquement complexe et tendue, le président de l’institution a ainsi souhaité contribuer directement à cette démarche pédagogique et réciproquement bénéfique.

En fin de stage, les « jeunes cadres polynésiens » devront produire un rapport et réaliser une présentation orale devant le jury de l’assemblée, dont la qualité déterminera l’octroi ou non d’une gratification méritoire de 100 000 FCFP assortie d’une lettre de recommandation du président de l’assemblée.

5 PHOTOS